Débattons-nous, un média d’un autre genre

7 octobre 2017

Présentation

Difficile de définir un objet composite comme celui que nous mettons en place à travers l’association Débattons-nous. Une première étape consiste alors à se définir par ce que l’on n’est pas…

Débattons-Nous (DBTN) n’est pas exactement un média au sens courant du terme.

 → Un média à double sens

 Avec DBTN, nous sortons de l’habituel schéma émetteur/récepteur qui accompagne la définition d’un média. Fini la simple descente de l’information, nous mettons en place un intermédiaire qui doit permettre un réel aller/retour, un échange, entre les habitants et leurs représentants politiques.

Les internautes auront donc un droit de réponse autant sur le contenu de l’information que sur la façon dont elle sera transmise : la plateforme web doit garantir une possibilité permanente de remise en question de la méthode de travail des médiateurs.

En plus de cet échange vertical, la plateforme doit également permettre un échange horizontal entre tous les internautes et utilisateurs. Ce processus existe déjà à travers les forums mais le fait de l’associer directement à l’échange avec les représentants politiques permet une réflexion collective plus approfondie.

→ Une neutralité contrôlée par les internautes

Une autre différence entre DBTN et les médias existants : des médiateurs, et non des journalistes. Si nous exigeons d’eux qu’ils souscrivent à une méthode plus qu’à une idéologie, ce sont les usagers eux-mêmes qui s’en assurent.

Que l’on soit médiateur ou journaliste, il est impossible de se détacher entièrement de ses convictions pour proposer une information totalement objective. Si les médias s’accordent sur des pratiques communes (vérification des sources et des faits, présentation de plusieurs points de vues sur un même sujet …), leurs lignes éditoriales reposent aussi en partie sur de l’idéologie plus ou moins assumée, ne serait-ce que dans les choix des sujets mis en avant.

DBTN s’astreint également à une ligne éditoriale précise. Mais celle-ci ne repose sur aucune idéologie, elle repose uniquement sur la méthodologie du traitement de l’information. D’une part les sujets sont proposés par les internautes et triés par thème et par participation. D’autre part, une personne qui souhaite participer et qui adhère à la ligne méthodologique est acceptée quelle que soit son idéologie. Et ce sont les internautes eux-même qui s’assurent que cette ligne méthodologique est respectée par les médiateurs. De fait, toutes les sensibilités politiques et idéologiques peuvent être représentées dans les débats.

Par sa pluralité, Débattons-nous peut s’approcher « en moyenne » d’une forme de neutralité idéologique.

→ Le pourquoi et le comment

Elle repose sur un objectif de base : clarifier le discours politique. Sur des thèmes politiques, une distinction plus ou moins nette peut être faite entre, d’une part, ce qui tient de l’idéologie et du choix politique et, d’autre part, ce qui tient de la technique et des contraintes matérielles et législatives. Nous constatons que cette distinction claire est rarement mise à l’honneur et nous souhaitons lui donner une place plus importante.

Prenons l’exemple du revenu universel. Savoir si l’on souhaite sa mise en place, dans quel objectif et à quel prix est une question idéologique qui touche au contrat de société. Savoir comment le mettre en place en fonction des objectifs annoncés est une question technique. Le revenu de base peut découler d’idéologies différentes, c’est pourquoi des personnalités de droite comme de gauche s’en saisissent. Mais les techniques diffèrent alors.

Dans les discours sur ce thème, le travail des médiateurs seraient à la fois de préciser la distinction entre ces deux points mais également d’analyser la concordance entre l’idéologie et les techniques exposées.

D’autre part, nous souhaitons étoffer et construire la méthodologie avec les premiers adhérents de l’association, les futurs médiateurs et toute personne intéressée par le projet. Ce travail sera notamment effectué au cours d’ateliers de réflexion dans la commune de Vandoeuvre avant janvier 2018 et dont les conclusions seront transmises au travers de documents publiques.

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ecoledefremecourt |
Canoë Kayak Bezons |
Clic'Europe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Crèche en Bretagne - Nantes...
| Europlasmapp
| Association Mamoon